A quel moment a-t-on besoin d’un psychologue?

Il n’y pas de bon et de mauvais moment. Quel que soit votre problème, votre angoisse, ou simplement votre envie de parler ou celle d’être écouté, vous pouvez quand vous en ressentez le besoin faire appel à un psychologue. C’est votre envie et votre besoin qui sont à la source de cette démarche.

Voici quelques exemples de problèmes spécifiques qui peuvent amener un patient à consulter un psychologue:

  • Vous ressentez un mal-être au travail, votre quotidien laboral vous pèse
  • Vous avez peur de vous retrouver seul, vous ne supportez pas la solitude
  • Vous avez un sentiment d’insécurité lorsque vous êtes avec d’autres gens
  • Vous ressentez une peur démesurée à l’approche d’examens, ou de prise de parole en public
  • Vous n’éprouvez plus de plaisir ni de joie à faire les choses qui habituellement vous en procuraient
  • Vous souffrez de symptômes physiques récurrents sans que le médecin ne diagnostique rien
  • Vous avez des difficultés à vous lever le matin et vous ne ressentez aucune motivation pour les tâches de la vie quotidienne
  • Vous pensez ne pas être une bonne mère, un bon père
  • Vous avez des phobies, comme par exemple celle de prendre l’ascenseur ou de traverser la rue
  • Vous pensez au divorce et cela vous provoque une profonde angoisse
  • Vous pleurez fréquemment et “pour un rien”
  • Vous traverser une période de deuil et éprouvez des difficultés à en sortir
  • Vous épourvez un sentiment de rejet de la part des autres, d’isolement
  • Vous avez des questions existentielles qui vous obsèdent: sur la vie et la mort, la solitude, le sens de la vie, le choix, etc.

Cette liste n’est pas exhaustive mais elle regroupe des questions récurrentes qui peuvent motiver une consultation chez un psychologue.

Vous avez des questions, des doutes ?

Vous avez d’autres questions (notamment de savoir si l’on peut répondre à votre demande)? Téléphonez au secrétariat pour prendre rendez vous ou envoyez un email au secrétariat du cabinet de Psychologue Liège à l’attention de Nicolas Blaise.